Menu
Du lundi au vendredi
de 9h à 18h.
Visites uniquement sur rendez-vous
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Actualités Civiles > Cour de Cassation 8 novembre 2018 / Notion de voisin, Trouble anormal de voisinage, Entrepreneur, Responsabilité (oui) /

Cour de Cassation 8 novembre 2018 / Notion de voisin, Trouble anormal de voisinage, Entrepreneur, Responsabilité (oui) /

Le 25 janvier 2019
avocat droit du travail, avocat licenciement, avocat rupture conventionnelle, avocat droit de la sécurité sociale, avocat accident du travail, affaires, civil, baux commerciaux, CBO / Avocats 1 place de la République 92300 - LEVALLOIS PERRET

" (...) Attendu, selon l’arrêt attaqué (Paris, 4 juillet 2017), que la société d’HLM Sofilogis (la société d’HLM) est propriétaire d’un immeuble à usage mixte, assuré par la société GAN, aux droits de laquelle se trouve la société Allianz ; qu’à la demande de la société Gaz réseau distribution France (la société GRDF), la société des travaux publics Sangalli (la société STPS) a posé une canalisation de gaz traversant une rue perpendiculairement à l’immeuble propriété de la société d’HLM ; que le conseil général de la Seine-Saint-Denis a confié l’exécution de travaux d’aménagement de voirie à un groupement d’entreprises, la société Bourgeois étant chargée de l’exécution des travaux de terrassement, voirie et assainissement ; qu’à la suite de l’arrachement d’une conduite de gaz, une explosion s’est produite, suivie d’un incendie ; que, ce sinistre ayant gravement endommagé son immeuble, qui a été démoli, puis reconstruit, la société d’HLM a, après expertise, a assigné la société Bourgeois et son assureur, la SMABTP, en paiement de sommes ; que la société Allianz et la société Axa, assureur des locataires de l’immeuble, sont intervenues volontairement à l’instance ; que la société STPS et son assureur, la société Axa, la société GRDF et son assureur, la société Axa, ont été assignés en garantie (...) la cour d’appel, en usant d’une notion aujourd’hui ouvertement abandonnée par la Cour de cassation pour faire application de la théorie des troubles anormaux du voisinage à une entreprise qui ne pouvait être qualifiée de voisine du fonds privé ayant subi le dommage, a violé par fausse application le principe selon lequel « nul ne doit causer à autrui un trouble anormal de voisinage » et par refus d’application l’article 1382 ancien du code civil devenu l’article 1240 (...) Mais attendu qu’ayant relevé, sans dénaturation, que la découverte, lors de l’enquête pénale, de six morceaux de filet de signalisation de couleur jaune découpés sous le trottoir à différents endroits, non détruits par l’explosion et l’incendie consécutif, établissait de manière certaine la preuve de la présence d’un filet jaune de protection signalant la canalisation et retenu, à bon droit, qu’en application du principe selon lequel nul ne doit causer à autrui un trouble anormal de voisinage, l’entrepreneur, y compris de travaux publics, est responsable de plein droit pour avoir exercé une activité en relation directe avec le trouble anormal causé, nonobstant le fait que l’origine du dommage, causé par un véhicule, soit située sur le domaine public, la cour d’appel en a exactement déduit que les demandes devaient être accueillies (...) "

Cour de cassation

Troisième chambre civile

Audience publique du 8 novembre 2018

N° de pourvoi: 17-24.333, 17-26.120

SOURCE : COUR DE CASSATION

avocat droit du travail, avocat licenciement, avocat rupture conventionnelle, avocat droit de la sécurité sociale, avocat accident du travail, affaires, civil, baux commerciaux, CBO / Avocats
1 place de la République 92300 - LEVALLOIS PERRET

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Actualités Civiles